Quels sont les bienfaits du massage?

Prendre du temps pour soi, s’offrir une pause, un temps d’arrêt, lâcher prise, relaxer… Nous en avons tous besoin avec la vie effrénée que nous menons dans notre société hyper-performante.

La plupart d’entre nous connaissons certains bienfaits du massage. Nous connaissons bien la sensation de détente, de légèreté et de bien-être qu’il apporte. Nous savons qu’après un massage nous sommes moins tendus, moins stressés et définitivement plus « zen ». Nous savons aussi qu’étrangement, certains de nos « points » de tension et nos fatigues musculaires disparaissent. Mais pourquoi ? Savez-vous que le massage a un important effet sur la circulation sanguine ? Qu’il affecte le système lymphatique et le système nerveux autonome ? Bref, petit cours d’anatomie 101.

Le système cardiovasculaire

Le système cardiovasculaire est un système de transport du sang essentiel à l’organisme. Les vaisseaux sanguins (artères, veines et capillaires) forment un réseau complexe de plusieurs milliers de kilomètres. Leurs rôles : transporter l’oxygène et les nutriments aux cellules et transporter les déchets métaboliques et les toxines pour en faciliter l’évacuation. Le massage stimule la vasodilatation des vaisseaux sanguins superficiels et produit une hyperthermie locale qu’on note par une rougeur et une chaleur de la peau. Ceci indique une augmentation du flot sanguin, donc un apport accru en oxygène et en nutriments et par le fait même, un transit des toxines accéléré. Le tout permettant à la peau, aux tissus et aux muscles d’être souples et en santé.

Le système lymphatique et immunitaire

Bienfaits du massage
Bienfaits du massage

Le système lymphatique est constitué d’un réseau de vaisseaux et d’organes où circule un liquide : la lymphe. Il a pour fonction, entre autres, de faciliter les réponses immunitaires. En fait, ce système filtre la lymphe, afin d’intercepter tous les pathogènes, les cellules anormales et les particules étrangères, il amorce ensuite les mécanismes de défense immunitaire visant à éliminer ces indésirables de l’organisme par le système sanguin. Le massage a pour effet de stimuler la circulation de la lymphe, contribuant ainsi, entre autres, à lutter contre la maladie et rendre l’organisme fort et résistant.

Le système nerveux autonome

Le système nerveux autonome (involontaire), qui contrôle entre autre les battements du cœur et la digestion, se compose de deux sous systèmes : le système nerveux sympathique et parasympathique. Le premier est activé face à une situation d’urgence ou un traumatisme ; notre corps se prépare alors pour le « combat ou la fuite », la respiration et le rythme cardiaque accélèrent, les muscles se contractent, le système digestif ralentit, les glandes sécrètent de l’adrénaline et le cerveau, des hormones de stress. Quand le stress est éliminé, tout bascule vers le système nerveux parasympathique : le rythme cardiaque diminue, la respiration ralentie, les muscles se détendent et la digestion retrouve son cycle.

Cette réaction au stress est conçue pour une courte durée. Cependant, de nos jours, le stress chronique est de plus en plus répandu, ce qui ne permet plus au système nerveux parasympathique de faire son travail ; l’organisme ne retourne plus au repos. Ainsi, les muscles restent tendus, la circulation des fluides (sang et lymphe) demeure limitée, les hormones de stress diminuent les fonctions du système immunitaire, et maintiennent un rythme cardiaque élevé et un système digestif au ralenti.

Bienfaits du massage
Bienfaits du massage

Lorsque vous recevez un massage, le système nerveux parasympathique est réactivé, et la sécrétion des hormones de stress est complètement inhibée. Pendant que vous relaxez, la respiration et la circulation ralentissent, la pression sanguine tout comme le stress diminue et votre estomac se met à gargouiller ; votre corps retourne à un état de repos. Une relaxation générale s’installe, le degré d’anxiété et de dépression diminue, le sommeil réparateur se trouve favorisé, tout comme la vivacité d’esprit et les capacités intellectuelles. De plus, le cerveau sécrète des endorphines, des hormones, qui en plus d’avoir un effet analgésique, procurent une sorte d’extase et d’euphorie qui se prolonge dans un état de bien-être général.

Le système musculaire

Le corps est constitué de nombreuses couches de tissus. Parmi celles-ci, on retrouve les muscles. Nous en avons plus de 600 au total qui sont composés de nombreuses fibres musculaires. Un muscle peut faire deux choses : se contracter ou se relâcher. Un muscle sain retrouve sa forme après une contraction alors qu’un muscle dysfonctionnel reste anormalement tendu. Un muscle dysfonctionnel peut être un muscle fatigué par une trop grande charge de travail, d’entraînement, de stress, un muscle blessé par une crampe, une contusion, une élongation, des mouvements répétitifs, etc. Les conséquences : une réduction de la mobilité et une réduction de la circulation sanguine. Ce sont sur ces muscles dysfonctionnels que peuvent s’installer les « points gâchettes » plus communément appelés les « points trigger».

Un point trigger se présente sous forme d’un nodule ou d’un cordon de fascia durci (le fascia étant l’enveloppe des fibres musculaires). Lorsqu’il est situé en surface, on peut généralement le palper et il devient aussitôt douloureux. Celui-ci présente des fibres musculaires qui restent constamment en contraction ; s’ensuit donc un appauvrissement au niveau de l’apport d’oxygène et une accumulation de déchets métaboliques dus à la diminution de la circulation sanguine. On comprend alors que « ce » muscle dysfonctionnel va avoir un impact immédiat sur les tendons, les articulations, les muscles et tissus avoisinants, ce qui crée un déséquilibre et l’apparition de symptômes dont la liste peut être longue : douleur, tension, raideur, faiblesse musculaire, insomnie, maux de tête, tendinite, engourdissement, etc.

La massothérapie peut aider à les soulager. Comme les points trigger sont situés sur les muscles, on applique une pression ferme statique généralement avec le coude, suivi d’un massage profond, de mobilisations et d’étirements. Le tout peut être inconfortable, mais la sensation de bien-être et de relâchement s’ensuit rapidement. Un nouveau flot sanguin apporte oxygène et nutriments, et par le fait même, facilite l’évacuation des toxines qui y étaient accumulées. Le muscle retrouve alors sa souplesse.

Conclusion

Maintenant, vous comprenez mieux certains des nombreux bienfaits de la massothérapie. Tout cela est très théorique bien sur,

mais rappelez-vous que rien de mieux pour votre santé physique et psychologique que de prendre du temps pour soi. Prendre le temps de vous arrêter, de vous recentrer et de lâcher prise. En plus de tous les effets physiologiques, le massage contribue aussi à faire circuler l’énergie vitale à travers le corps. La massothérapie est réconfortante, relaxante, presque jouissive. N’attendez plus, prenez RDV dès maintenant!

Bienfaits du massage