Se faire masser et les effets thérapeutiques

Ah les massages ! Synonymes de détente et de relaxation, ils ont aussi d’autres effets thérapeutiques sur l’organisme. En fait, un massage prodigué par un massothérapeute diplômé, c’est bien plus que du bonbon.

Autrefois, exclusifs aux spas et réservés aux biens nantis, les massages sont maintenant à la portée de tous, surtout que plusieurs compagnies d’assurance, en ont reconnu les bienfaits sur la santé et en remboursent les frais. On a donc plus de raison de s’en passer !

Selon nos besoins et l’effet recherché, on choisira un type de massage parmi toute la gamme offerte. Le plus populaire est sans aucun doute le massage suédois, mais on peut aussi essayer les massages : californien, shiatsu, thaïlandais, ayurvédique, aux pierres chaudes, watsu ou même à quatre mains.

Parmi les bienfaits qu’on attribue aux massages, on retrouve :

Les massages: de nombreux bienfaits
Les massages: de nombreux bienfaits

● Diminution de la pression artérielle,
● Relaxation et diminution du stress,
● Réhabilitation d’une blessure sportive,
● Diminution des tensions et des maux de tête,
● Traitement des douleurs musculaires,
● Amélioration de la digestion,
● Protection du système immunitaire,
● Diminution du stress durant les traitements pour le cancers.

Selon Sylvain Magnan, massothérapeute et cofondateur de l’école Kiné-Concept, les massages travaillent sur la relaxation, le soulagement des douleurs chroniques et aussi en prévention. Il mentionne qu’environ 80 % des consultations se font pour des points entre les omoplates ; c’est que les muscles qui les entourent sont très sollicités.

Pour comprendre comment les muscles fonctionnent, comparons-les à un régulateur de lumière. Ils se contractent pour s’envoyer du sang et se relâchent pour faire sortir le sang. Comme les muscles autour des omoplates restent presque toujours contractés, ils emprisonnent les déchets métaboliques, empêchant ainsi le sang de sortir. C’est donc une forme d’auto-intoxication. En massant le corps, dont le dos, on aide à garder ou à rétablir la souplesse du mouvement et on favorise une meilleure circulation sanguine. C’est certain que ça peut prendre quelques séances pour un client qui arrive avec 15 ans de tension dans le dos, mais dès le premier massage, il devrait se sentir beaucoup mieux.

Les massages sont aussi très efficaces pour diminuer le stress de patients atteints de cancer. Des études ont été faites au Centre universitaire de l’Université de Montréal auprès de patients souffrant de cancer de la gorge et les résultats sont concluants. D’ailleurs, on sera heureux d’apprendre que dès l’automne 2012, des massothérapeutes seront formés pour œuvrer dans les hôpitaux. Le célèbre Dr Béliveau fait d’ailleurs partie des professionnels qui militent pour intégrer les massothérapeutes au sein des équipes multidisciplinaires. Dès juin 2013, la cohorte sera prête à commencer son travail en hôpital. C’est donc une bonne nouvelle pour ceux qui doivent faire des séjours en milieu hospitalier.

Avec tous ces arguments, on a donc toutes les raisons du monde de se faire masser régulièrement !

 

Par Nathalie Rivard