Le silence, une grande nécessité dans notre vie

De nombreuses études ont démontré les effets négatifs du bruit autant sur notre audition que sur notre cerveau. Mais qu’en est-il du silence ? Saviez-vous que le silence est associé à la restauration du cerveau, à la prévention de certaines maladies et est une source de bien-être autant pour le corps que pour l’esprit ? Explorons le sujet pour mieux comprendre pourquoi il est si essentiel.

Le bruit blesse, le silence soigne

Avant de parler du silence, parlons de la perturbation indésirable. D’un point de vue étymologique, le mot bruit en anglais noise vient du latin nausia, qui signifie dégoût, maux de cœur et du latin noxia, qui signifie un acte qui cause du tort ou du dommage. Pas besoin de chercher bien loin, c’est prouvé que le bruit produit de nombreux effets indésirables. Il augmente significativement le niveau de stress et la sécrétion d’hormones comme le cortisol. Il est associé à l’augmentation de la pression artérielle, aux maladies cardiovasculaires, à l’insomnie et à l’acouphène, et ce, même à un niveau jugé non dommageable pour le canal auditif. L’ensemble des sons fatigue, rend irritable, diminue la mémoire, la concentration et la productivité. On note aussi qu’il favorise la morosité et la dépression. Comme vous le savez, tous ces effets peuvent être néfastes sur la santé globale à long terme. Heureusement, la science commence à démontrer que le silence peut faire partie des solutions à envisager pour un mieux-être global.

Selon les dictionnaires, il signifie l’absence de bruit et d’agitation. Par extension, selon Wikipédia, il désigne aussi l’absence de l’expression écrite. Malgré cette « cessation de stimuli sensoriels », la science a prouvé que le cerveau reconnait le calme et y répond puissamment. Chez des souris adultes qu’on a exposées à deux heures de silence par jour, les chercheurs ont observé le développement de nouvelles cellules au niveau de leur hippocampe, une région du cortex cérébral qui est notamment liée à la mémoire, aux apprentissages et aux émotions.

Restauration du cerveau et du corps

Le silence apaise, il revigore, il nourrit. En faire bon usage permet de se ressourcer et contrebalancer les méfaits du bruit particulièrement au niveau du cerveau. Constamment bombardé par des stimuli à gérer, notre matière grise est presque continuellement en surcharge. Comme nous le savons bien, le corps et l’esprit sont liés. Ainsi, permettre une pause silencieuse au cerveau a des effets aussi physiologiques (ralentissement du rythme cardiaque et respiratoire, diminution du cortisol, baisse de la pression sanguine, etc.) qu’au niveau psychologique (meilleur sommeil, meilleur concentration, diminution du stress et des risques de dépression, etc.). L’absence de bruit et de tracasseries permet une connexion profonde avec qui nous sommes vraiment, notre nous « authentique » et nous ancre dans le moment présent.

Essayez et vous verrez ! Créer un moment de silence vaut son pesant d’or !

Une façon simple et très efficace de trouver le silence totale, est dans le bain flottant chez Zeste Détente. Notre caisson d’isolation sensorielle vous permet un moment de relaxation profonde et de restauration globale de l’organisme loin de tous les stimuli comme la lumière et le bruit. En plus, vous flottez sur une eau chargée de 1000 livres de sel d’Epsom. Une expérience hors du commun.

Pour en savoir plus :